Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rap Kreyol

Voix et Voies du rap dans la société haïtienne                                                                          Significations, perspectives et enjeux sociopolitiques

 

Phénomène culturel mondial issu de la culture hip hop, le rap est aujourd’hui ce lieu culturel au travers duquel des jeunes du monde entier et particulièrement les plus défavorisés tentent de se faire entendre. Aujourd’hui, ce phénomène prend corps en Haïti et s’affiche comme alternative d’une jeunesse trop longtemps oubliée, marginalisée et maintes fois bluffée.

Par le Rap, dans une voix de colère avec toute la fureur de dire,  la jeunesse haïtienne entend briser le silence des voix qui ne veulent plus entendre leur propre silence. Cette voie et voix (le rap), dit-on, de mauvais garçons, semblent, depuis un certain temps, défoncer les murs du déni social pour arracher une reconnaissance qu’on la refuse encore. Ainsi, de  l’épidémie rythmique planétaire du Rap – considéré comme le « sida de la musique», et une « sous-culture d’analphabètes » par deux journalistes français - la société haïtienne n’est pas du tout épargnée.

Devenant un phénomène social indéniable et incontournable, la pratique du rap est aujourd’hui dans la société haïtienne à la fois décriée et envoutante. De ce fait d’une vision controversée sur la question, cette paradoxale réception du ‘’Rap’’, interpelle sur la place et le statut de cette musique ainsi que des pratiquants dans les mutations sociales en cours.                                                                                                                                               

 

                                   Voice and Paths of rap music in Haitian society

                                 "Meanings, perspectives and socio-political issues" 

As a global cultural phenomenon from Hip Hop culture, Rap is today this cultural location through which young people from around the world and particularly the most (unfortunates) disadvantaged are trying to be heard. Today this phenomenon taken shape in Haiti and appears as an alternative to a forgotten, marginalized and repeatedly blown away youth.

By Rap, Haitian youth tries to break the silence of voices that no longer want to hear their own silence. This way and voice (rap) of ‘’bad boys’’, seems, for some time, to break down the walls’ social denies to snatch recognition that still refuse to it. Then, in the global epidemic of rap rhythmic – considered as ‘’AIDS of music’’and ‘’illiterates’ subculture’’ by two French journalists – Haitian society is not at all spared. 

Becoming an undeniable and unavoidable social phenomenon, today the practice of rap in Haitian Society both criticized and spellbinding. Thus, this paradoxical reception of ‘’rap music’’ calls on the place and status of this music as well as of its practitioners in the social changes underway. 


Par:  Jameson PRIMÉ

 

Master-j.jpg

 

Comprendre la pratique du rap en Haïti

 

- Le rap en Haïti 

‘’Depuis le milieu du XIXe siècle, la musique d’un pays s’est changée en idéologie politique, mettant l’accent sur des caractéristiques nationales apparaissant comme représentatives de la nation et confirmant partout le principe national… Cependant, la musique, plus que tout autre médium artistique, exprime également les antinomies du principe national[1].’’ (T. W. Adorno)               

          L’ambition de toute étude, écrit Hugues Bazin, est d’arriver à sortir du faux semblant, du paravent idéologique, du mensonge pour mieux décrire et servir la réalité avec justesse[2]. De nos jours, Haïti connait un développement considérable de la pratique du rap. Pratiquants professionnels, simples amateurs et récepteurs s’accroissent. Ainsi, l’idée d’une transformation des représentations sociales à l’égard de cette musique et de ces pratiquants dans le sens d’une certaine reconnaissance retrouvée reste à vérifier par une étude sociologique spécifique des publics du rap.

Dans toute société, les prêts à penser, les idées reçues et les lieux communs (négatifs ou positifs) ont la vie dure. Par sa portée empirique, ce troisième chapitre est le point central de cette étude consacrée à la pratique du rap en Haïti. Et comme annoncé au premier chapitre, l’attention est accordée ici aux récits des principaux acteurs du champ rappologique en Haiti, à savoir : les rappeurs, les DJs, les Beatmakers et les animateurs de ce courant musical appelé "rap créole". En nous référant aux approches de théoriciens postcolonialistes et des cultural studies tels que Homi Bhabha et surtout de Stuart Hall selon lesquels la question de la culture est éminemment une question politique[3], on se demande quelles figures sociales et politiques peut-on déceler sous la pratique culturelle du rap en Haïti? Quels en sont les perspectives et les enjeux?

Pour aborder ces interrogations, je vais tout d’abord entreprendre de faire une histoire du rap en Haïti en mettant l’accent sur les périodes les plus marquantes de son évolution. Ainsi, pour illustrer mes propos, je ferai usage d’extraits de textes tirés de musiques rap des périodes en question afin de dégager une compréhension de ce qui prévalait comme tendances et formes de pensée dans la pratique du rap créole en ces temps là. Ensuite, j'aborderai les données recueillies au cours du travail de terrain dans une analyse qui tournera autour de la problématique de l’étude en quesion, à savoir, l'interrogation du rap créole comme mouvement social saisi dans  le sens que les pratiquants haïtiens (de rap) donnent à leur activité et les enjeux sociopolitiques qui en découlent. Ainsi se constituera le développement de ce troisième chapitre.


1- Tiré de l’Atlantique noir de Paul Gilroy, p. 111
2- Manuel Boucher, Rap, expression des lascars. Significations et enjeux du rap dans la société française, L’Harmattan, 1998, p.13
 
3 -Stuart Hall, Identités et cultures, politiques des cultural studies, Paris, éditions Armserdam, 2008  (Voir aussi  Homi Bhabha, Les lieux de la culture, Payot, 2007)   

 

   (in)

Voix et Voies du rap dans la société haïtienne                                                                          Significations, perspectives et enjeux sociopolitiques

 Chapitre III: De la pratique du rap en Haïti 

Histoire, enquête de terrain et analyse des données

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :