Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HUGO CHAVEZ

"L'individu qui affronte politiquement le monde est amené à faire des choix qui visent des effets pratiques et un fondement éthiques" (Alain Brossat, La resistance infinie, éditions Lignes et Manifestes, 2006)

 

"El individuo que se enfrenta el mundo politico ha tenido tomar decisiones encaminadas efectos prácticos y fundamentos éticos "  (Alain Brossat, La resistancia infinita, ediciones Lineas y Manisfestos, 2006)

Photo : Histoire d’un « Homme » Unique dans le siècle du système-monde-capitalisme prédateur-arrogant Grandissime par la Vision, le Caractère, le Charisme et l’Action Ouvert à l’humain et fermement fermé aux démesures de la bête Critique intraitable informé du système-monde-capitalisme destructeur de l’humain Halte là! Tu sens le souffre ! Lança t-il à la bête traînant partout sa queue ravageuse Allez vous laver le cul ! Suggéra t-il à la contagieuse moribonde puant la peste Véritable Homme d’Etat de « Conviction », « Responsable » et « Non complaisant » Etoilise Éternel inspirateur des révolutions libératrices de l’homme anti-impérialisme Zingueur politique de Zilozanana, Oiseau-comète et sublimissime fils du dernier temps HUGO CHAVEZ, l’Homme qui a su s’opposer à la bête en la bravant. Celui dont le nom ne fait que commencer pendant que d’autres sont en train de finir les leurs pour ensuite se voir écrouler dans la poubelle de l’histoire. L’« Étoilise » dont l’apparition a pour effet de rendre un peu d’espoir à ceux qui l’ont aperçu, venu de Zilozanana, « lieu » de rêve s’opposant à Mascarogne où l’on reconnaît la racine de charogne, la chair en décomposition. La valeur de l’homme ne tient pas à sa naissance, mais à ce qu’il a fait de sa vie, dans sa vie et par sa vie. Je suis venu, j’ai vu et j’ai vécu. Qui peut avoir des yeux humains (grands ouverts et éclairés) sans prendre position ? A défaut de soumission, on bombarde, on empoisonne, on élimine. C’est cela la logique exterministe de l’impérialisme post-colonial qui en thésaurisant toujours contre l’humain, théorise sur l’humain pour mieux le terroriser. INCAPABLE DE VALORISER L’HUMAIN, LA BÊTE SENT LE SOUFFRE. HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !!!

Histoire d’un « Homme »                                                                                                                                          

Unique dans le siècle du système-monde-capitalisme prédateur-arrogant
Grandissime par la Vision, le Caractère, le Charisme et l’Action
Ouvert à l’humain et fermement fermé aux démesures de la bête 


Critique intraitable informé du système-monde-capitalisme destructeur de l’humain
Halte là! Tu sens le souffre ! Lança t-il à la bête traînant partout sa queue ravageuse 
Allez vous laver le cul ! Suggéra t-il à la contagieuse moribonde puant la peste 
Véritable Homme d’Etat de « Conviction », « Responsable » et « Non complaisant »
Etoilise Éternel inspirateur des révolutions libératrices de l’homme anti-impérialisme
Zingueur politique de Zilozanana, Oiseau-comète et sublimissime fils du dernier temps

HUGO CHAVEZ, l’Homme qui a su s’opposer à la bête en la bravant. Celui dont le nom ne fait que commencer pendant que d’autres sont en train de finir les leurs pour ensuite se voir écrouler dans la poubelle de l’histoire. L’« Étoilise » dont l’apparition a pour effet de rendre un peu d’espoir à ceux qui l’ont aperçu. Venu de Zilozanana, « lieu » de rêve, et s’opposant à Mascarogne où l’on reconnaît la racine de charogne, c'est-à-dire la chair en décomposition.

La valeur de l’homme ne tient pas à sa naissance, mais à ce qu’il a fait de sa vie, dans sa vie et par sa vie pour la vie. Je suis venu, j’ai vu et j’ai vécu. Qui peut avoir des yeux humains (grands ouverts et éclairés) sans prendre position ? A défaut de soumission, on bombarde, on empoisonne, on élimine. C’est cela la logique exterministe de l’impérialisme post-colonial qui en thésaurisant toujours contre l’humain, théorise sur l’humain pour mieux le terroriser.

 

(HUGO CHAVEZ, el hombre que fue capaz de resistir a la bestia en el desafiar. Cuyo nombre se acaba de empezar, mientras que otros están tratando de terminar su continuación se derrumbó en el basurero de la historia. El "Étoilise" cuya aparición tiene el efecto de hacer algo de esperanza a los que lo vieron. Zilozanana viene, el sueño "lugar" y Mascarogne opuestos donde se reconoce la raíz de carroña, es decir, carne podrida.

El valor de un hombre no es su nacimiento, pero que ha hecho en su vida, en su vida y su vida por la vida. Vine, vi y viví. ¿Qué puede tener ojos humanos (abierta y la luz) sin tomar una posición? A falta de presentación, se bombardea, que el veneno se ha eliminado. Esta es la lógica exterministe imperialismo post-colonial todavía acaparamiento de lesa humanidad, teoriza sobre lo humano para aterrorizar mejor.)

 

 

"Je ne connais rien de plus beau que ces émotions qui me traversent de part en part, me donnant le sentiment profond d'etre un voyageur traversant un territoire sacré où s'entendent des présages bouleversants dans l'infinitude de l'instant. C'est peut-etre pour cela que j'écris de la poésie (l'action pénétrante du non-agir), parce que chacun de mes pas me porte à aimer plus fort en dépit des dissonances et des manques me harcelant sans cesse, en dépit des souffrances sans fond qui sont le lot quotidien du plus grand nombre dont je me sens indéfiniment solidaire et je ne trouverai aucun repos-sinon la mort-tant que des enfants mourront de faim, que des femmes seront sacrifiées, que des armées bombarderont des populations innocentes .." (A. Chenet)

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

 

HUGO CHAVEZ
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :